Les tsitsit

Une deuxième chance 

Je reçus une fois un Juif ayant, à ma connaissance, commis une faute dont je lui soulignai la gravité extrême. Après l’avoir durement réprimandé, j’ajoutai : « Sache que s’il y avait le Beth Hamikdach, le Sanhédrin vous aurait fait mettre à mort pour cela ! » 

Mes paroles ne l’impressionnèrent hélas nullement, et pas la moindre trace de regret n’apparaissait sur son visage. 

Soudain, nous perçûmes le freinage brutal d’une voiture, suivi d’un tumulte en provenance de la rue. Il s’avéra qu’un piéton avait traversé la route sans remarquer la voiture qui fonçait vers lui. Si le chauffeur du véhicule n’avait pas réussi par miracle à freiner à temps, le passant aurait été tué sur le coup. 

Pendant cet incident, mon interlocuteur était resté à mes côtés et, après coup, je lui fis la remarque suivante : « Vous avez vu le miracle dont a bénéficié ce piéton : si les freins de la voiture avaient eu la moindre défaillance, il est évident qu’il n’aurait pas survécu au choc. » 

Aussitôt, sans raison visible, mon interlocuteur se mit à trembler comme une feuille. 

« Que se passe-t-il ? lui demandai-je. Pourquoi tremblez-vous ? 

– J’ai échappé, cette semaine, à un accident semblable. J’ai acheté une nouvelle voiture et, lors d’une de mes premières utilisations, les freins ont soudain cessé de répondre. Je ne m’en suis sorti que par miracle ; j’étais à deux doigts de la mort ! 

– Vous devez réaliser que par votre faute, vous vous êtes rendu passible de mort. Mais D.ieu a eu pitié de vous et vous a donné une seconde chance, dans l’espoir que vous vous repentiez. Engagez-vous à faire téchouva, et D.ieu prendra votre âme en pitié ! » 

Cet homme accepta sur-le-champ de se soumettre au joug de la royauté céleste, et après que je lui eus indiqué le tikoun qu’il devait faire pour réparer ses agissements, il s’y engagea sans mot dire et eut ainsi la chance de faire téchouva. 

Je suis certain que c’est le mérite de mes saints ancêtres qui est intervenu en faveur de cet homme, en provoquant au-dehors l’incident qui avait failli s’avérer mortel, afin que cela le secoue et le pousse à écouter mes conseils et à faire téchouva. 

Une deuxième chance 

Plus d'articles dans la rubrique

Chiour au collel Orot Haim Vémoché à Ashdod

Chiour du Tsadik Rabbi David Pinto chlitah au collel Orot Haim Vémoché à Ashdod, suivi de Tehilim et Tefila pour la guérison du Rav Raphaël Yehouda Déry Chlitah.

Chiour au collel Beth Dévora dans la ville de Natanya

Chiour au Collel Kol Haim, Raanana - Parachat Chelakh Lekha

Chiour du Tsadik Rabbi David Pinto Chlitah au Collel Kol Haim, Raanana sur la parachat Chelakh Lekha.

 

Chiour du Tsadik Rabbi David Pinto Chlitah dans la ville de Modiin

Hier, le Tsadik Rabbi David Pinto chlitah a donné un chiour dans la ville de Modiin, en présence du Rav de la ville, Harav Eliyahou Elharar chlitah, pour renforcer les gens dans la Torah, la Emouna et la Yirat Shamayim.

Lien du Chiour en Hébreu:


Quelques photos du chiour :

Chiour au Collel Kol Haim, Raanana - Chlochim du Hayal Elie Eliyahou Haim Ben Itshak Za"l

Chiour du Tsadik Rabbi David Pinto Chlitah au Collel Kol Haim, Raanana, en l’honneur du jour des Chlochim du Hayal Elie Eliyahou Haim Ben Itshak Amsellem Za"l, tombé à Gaza.

Tefila de Chaharit à Hevrat Pinto, Mexique

Tefila de Chaharit à Hevrat Pinto, Mexique en présence du Tsadik Rabbi David Pinto chlita suivie d’un cours de Thora.

 

Rubriques supplémentaires

Actualités du Rav

Chiour au collel Orot Haim Vémoché à Ashdod

Actualités du Rav

Chiour au collel Beth Dévora dans la ville de Natanya

Actualités du Rav

Chiour au Collel Kol Haim, Raanana - Parachat Chelakh Lekha

Actualités du Rav

Chiour du Tsadik Rabbi David Pinto Chlitah dans la ville de Modiin

Demander une bénédiction au Rav