Judaïsme

Les téfillin 

« Et tu porteras comme symbole sur ton bras, et comme mémorial entre tes yeux afin que la doctrine du Seigneur reste dans ta bouche que, d’un bras puissant, l’Éternel t’a fait sortir de l’Égypte. » (Chémot 13:9) 

« Tu les attacheras, comme symbole, sur ton bras, et les porteras en fronteau entre tes yeux. » (Dévarim 6:8) 

« Imprimez donc Mes paroles dans votre cœur et dans votre pensée ; attachez-les, comme symbole, sur votre bras, et portez-les en fronteau entre vos yeux. » (Dévarim 11:18) 

« Et tous les peuples de la terre verront que le Nom de l’Éternel est associé au tien, et ils te redouteront. » (Dévarim 28:10) 

 

Dans la Braïta, il est écrit : Rabbi Eliezer Hagadol affirme que ce verset se réfère aux téfillin que l’on met sur la tête. (Brakhot6a) 

 Nos Sages demandent : qui est considéré comme un ignorant ? (…) D’après Rabbi Yéhochoua, celui qui ne met pas les téfillin. (Brakhot47b) 

Rabbi Yanaï affirme que les téfillin ne doivent être portés que sur un corps propre, comme celui d’Elicha baal Knafaïm (« l’ailé »). Pourquoi l’appela-t-on ainsi ? Car il arriva une fois que le royaume romain maléfique décréta qu’à tout Juif qui mettrait les téfillin, on percerait le cerveau. Or, Elicha les porta malgré tout sur la place publiqueLe surprenant, un légionnaire romainle poursuivit. Lorsque celui-ci l’atteignit, Elicha s’empressa de les enlever de sa tête pour les cacher dans sa main. « Que tiens-tu donc en main ? » lui demanda-t-il. « Des ailes d’oiseau », répondit-il. Il ouvrit ses mains, qui laissèrent apparaître des ailes d’oiseau. (Brakhot49a) 

Sept personnes sont bannies par le Ciel : (…) celui qui ne porte pas les téfillin de la tête et du bras, les tsitsit à son vêtement, et ne place pas de mézouza à sa porte. (Pessa’him 113b) 

Du fait que le cœur constitue l’essentiel du corps humain, il a été fixé que la lettre [des téfillin de la main] soit placée face au cœur. [Quant aux téfillin de la tête], ils sont un mémorial entre les yeux, car lorsque l’homme voit un signe fait en rappel d’une chose, il se souvient de celle-ci. La preuve à cela est que nos Sages ont dit que la mitsva des téfillin ne peut être accomplie que de jour, autrement dit, lorsqu’on est en mesure de les voir. 

La raison pour laquelle on doit les mettre sur le bras gauche est que la force des téfillin se situe de ce côtéLes téfillin de la tête sont placés sur le cerveau, car c’est de là que l’âme puise sa force. Quant aux téfillin du bras, ils doivent être portés sur le gauche, car notre gauche fait face à la droite du Saint béni soit-Il. (RambanHaémouna Véhabita’hon, chap. 22) 

 En tant qu’être matériel, l’homme est forcément attiré par les désirs. Ce n’est que l’âme dont l’Éternel nous a gratifiés qui nous empêche, autant qu’elle le peut, de tomber dans le péché. Or, le Saint béni soit-Il, désirant rendre Son peuple saint méritant, lui a ordonné de placer de vaillants gardiens autour de l’âme : l’obligation de ne pas interrompre l’étude de la Torah jour et nuit, celle de porter quatre tsitsit aux quatre coins de nos vêtements, celle de fixer une mézouza à notre porte et celle de mettre les téfillin sur la tête et sur le bras. Cela étant, le choix des quatre passages [inscrits dans les téfillin], plutôt que tout autre de la Torah, est dû au fait qu’ils évoquent la soumission au joug divin, la proclamation de l’unicité divine et la sortie d’Égypte, démontrant notre foi dans le renouvellement du monde et la Providence divine. Ces thèmes constituant les bases du judaïsme, D.ieu nous a ordonné de les placer, chaque jour, entre nos yeux et sur notre cœur. Car, d’après les scientifiques, ces deux organes sont le siège de l’intellect, aussi, en y posant ces sujets, cela nous permettra de renforcer notre croyance en eux, d’ancrer en notre mémoire le souvenir des voies divines et de mériter la vie éternelle. (Séfer Ha’hinoukhmitsva 421-422) 

Les téfillin 

Plus d'articles dans la rubrique

Chiour au collel Orot Haim Vémoché à Ashdod

Chiour du Tsadik Rabbi David Pinto chlitah au collel Orot Haim Vémoché à Ashdod, suivi de Tehilim et Tefila pour la guérison du Rav Raphaël Yehouda Déry Chlitah.

Chiour au collel Beth Dévora dans la ville de Natanya

Chiour au Collel Kol Haim, Raanana - Parachat Chelakh Lekha

Chiour du Tsadik Rabbi David Pinto Chlitah au Collel Kol Haim, Raanana sur la parachat Chelakh Lekha.

 

Chiour du Tsadik Rabbi David Pinto Chlitah dans la ville de Modiin

Hier, le Tsadik Rabbi David Pinto chlitah a donné un chiour dans la ville de Modiin, en présence du Rav de la ville, Harav Eliyahou Elharar chlitah, pour renforcer les gens dans la Torah, la Emouna et la Yirat Shamayim.

Lien du Chiour en Hébreu:


Quelques photos du chiour :

Chiour au Collel Kol Haim, Raanana - Chlochim du Hayal Elie Eliyahou Haim Ben Itshak Za"l

Chiour du Tsadik Rabbi David Pinto Chlitah au Collel Kol Haim, Raanana, en l’honneur du jour des Chlochim du Hayal Elie Eliyahou Haim Ben Itshak Amsellem Za"l, tombé à Gaza.

Tefila de Chaharit à Hevrat Pinto, Mexique

Tefila de Chaharit à Hevrat Pinto, Mexique en présence du Tsadik Rabbi David Pinto chlita suivie d’un cours de Thora.

 

Rubriques supplémentaires

Actualités du Rav

Chiour au collel Orot Haim Vémoché à Ashdod

Actualités du Rav

Chiour au collel Beth Dévora dans la ville de Natanya

Actualités du Rav

Chiour au Collel Kol Haim, Raanana - Parachat Chelakh Lekha

Actualités du Rav

Chiour du Tsadik Rabbi David Pinto Chlitah dans la ville de Modiin

Demander une bénédiction au Rav