Éducation

L’éducation 

« Éduque le jeune d’après sa voie ; même avancé en âge, il ne s’en écartera point. » (Michlé 22:6) 

Car il n’est pas possible de briser la nature de l’homme, c’est-à-dire le mazal sous lequel il est né. Par contre, l’homme a la possibilité d’exploiter ce potentiel de base à sa guise, en étant Tsaddik, impie ou moyen.  

Comme l’expliquent nos Sages dans le traité Chabbat (156a), celui qui naît sous le signe de Mars aura tendance à verser le sang. Et Rabbi Achi d’ajouter : soit il fera des saignées, soit il sera truand, soit abatteur rituel, soit circonciseur. En d’autres termes, s’il est Tsaddik, il exploitera cette tendance sanguinaire pour une mitsva, en étant circonciseur. S’il est moyen, il sera abatteur rituel ou médecin, ce qui comporte une part de mitsva et n’est pas une faute. Mais si c’est un impie, il utilisera cette force pour verser le sang. 

Il faut donc éduquer son enfant selon sa nature et le guider afin qu’il utilise ses tendances naturelles pour de bonnes choses, pour étudier la Torah selon ses capacités ou accomplir les mitsvot selon sa nature. Dans ce cas, même avancé en âge, il ne s’écartera pas de sa voie. 

Cependant, si tu vas à l’encontre de sa nature, il t’écoutera maintenant par crainte, mais ensuite, dès qu’il ne sera plus soumis à ton joug, il s’en détournera, car on ne peut pas briser sa nature (Gaon de Vilna). 

 

Nos Sages enseignent qu’un enfant qui en est capable devra secouer le loulav. S’il en est capable, il devra mettre les tsitsit. S’il peut en prendre soin [éviter de les introduire dans des endroits incompatibles et d’émettre des gaz intestinaux en les portant], son père devra lui acheter des téfillin. S’il sait parler, son père devra lui enseigner la Torah et le Chéma. Comment lui enseigner la Torah ? Rav Tan’houma indique que c’est en lui apprenant le verset « torah tsiva lanou Moché moracha kéhilat Yaakov – Moché nous a ordonné la Torah ; elle est l’héritage de la communauté de Yaakov ». Et le Chéma ? En lui apprenant le premier verset de ce passage. (Soucca 42a) 

 

Voici un principe fondamental dans l’éducation : lorsqu’un homme punit son fils, s’il veut être sûr que ce dernier continuera, même en cachette, à l’abri de son regard, à suivre le droit chemin, il doit l’éduquer le plus possible à la vérité, comme il est dit : « Apprends-lui à dire la vérité ». En parallèle, il convient d’accroître la punition du mensonge, même au cours d’un échange banal. Il lui fera reluire, par ailleurs, la grande récompense de celui qui dit la vérité, et lui inspirera la crainte de la moindre parole de mensonge, par de lourds avertissements. 

Il se trouve que quand cette vertu de vérité sera bien ancrée dans le cœur du fils, celui-ci accomplira tous les ordres de son père, car il aura peur qu’il l’interroge à ce sujet et se sentira obligé de répondre juste par crainte de mentir. Il redoutera en effet la punition qu’il risquerait de recevoir s’il était surpris en train d’affabuler. Ainsi, du fait qu’il se sentira obligé de dire la vérité, il n’aura d’autre choix que de s’éloigner du mal et de faire le bien. 

À Jérusalem, je recevais fréquemment l’un des plus grands Tsaddikim du monde séfarade. Lui aurait-on donné tout l’or du monde qu’il n’aurait pas prononcé une seule parole n’étant pas parfaitement conforme à la vérité. Il me raconta que lorsque lui et son frère étaient jeunes, leur père avait l’habitude de dire que celui qui avait fait une bêtise mais reconnaîtrait sa faute et dirait la vérité serait pardonné. Il l’avertissait seulement de ne plus réitérer sa faute à l’avenir. Par contre, celui qu’il surprenait en train de mentir et de nier, les menaçait-il, serait très sévèrement puni. Il agissait donc de cette manière : celui qui avouait ses fautes se voyait pardonné, et recevait même quelques pièces de monnaie pour le récompenser d’avoir dit la vérité. Par contre, celui qui mentait était très sévèrement puni. C’est ainsi qu’il éduqua ses fils à la vérité, achetant celle-ci avec de l’argent pour accomplir l’impératif « achète la vérité » (Michlé 23:23). C’est ce qui fit que son fils devint l’incarnation de la vérité. (Chla I, page 86) 

 

Si tu éduques ton enfant à la discipline, tu as déjà réussi d’emblée dans tous les domaines de l’éducation, et tu parviendras sans trop d’efforts à l’orienter dans la direction que tu désires. 

Par contre, si l’on habitue l’enfant, au cours de ses deux premières années, à n’écouter que ses propres besoins et désirs, il deviendra gâté, tendance qui ne s’efface pas si facilement et s’ancre dans le caractère. Il devient alors presque impossible de le modeler différemment, et de transformer entêtement et gâterie en discipline et obéissance. Car l’enfant ne peut pas soudain annuler sa volonté, devenue de l’obstination, devant la nôtre et devant nos aspirations. (Yessodot Ha’hinoukh du Rav Chimchon Raphaël Hirsch) 

 

L’éducation 

Plus d'articles dans la rubrique

Chiour au collel Orot Haim Vémoché à Ashdod

Chiour du Tsadik Rabbi David Pinto chlitah au collel Orot Haim Vémoché à Ashdod, suivi de Tehilim et Tefila pour la guérison du Rav Raphaël Yehouda Déry Chlitah.

Chiour au collel Beth Dévora dans la ville de Natanya

Chiour au Collel Kol Haim, Raanana - Parachat Chelakh Lekha

Chiour du Tsadik Rabbi David Pinto Chlitah au Collel Kol Haim, Raanana sur la parachat Chelakh Lekha.

 

Chiour du Tsadik Rabbi David Pinto Chlitah dans la ville de Modiin

Hier, le Tsadik Rabbi David Pinto chlitah a donné un chiour dans la ville de Modiin, en présence du Rav de la ville, Harav Eliyahou Elharar chlitah, pour renforcer les gens dans la Torah, la Emouna et la Yirat Shamayim.

Lien du Chiour en Hébreu:


Quelques photos du chiour :

Chiour au Collel Kol Haim, Raanana - Chlochim du Hayal Elie Eliyahou Haim Ben Itshak Za"l

Chiour du Tsadik Rabbi David Pinto Chlitah au Collel Kol Haim, Raanana, en l’honneur du jour des Chlochim du Hayal Elie Eliyahou Haim Ben Itshak Amsellem Za"l, tombé à Gaza.

Tefila de Chaharit à Hevrat Pinto, Mexique

Tefila de Chaharit à Hevrat Pinto, Mexique en présence du Tsadik Rabbi David Pinto chlita suivie d’un cours de Thora.

 

Rubriques supplémentaires

Actualités du Rav

Chiour au collel Orot Haim Vémoché à Ashdod

Actualités du Rav

Chiour au collel Beth Dévora dans la ville de Natanya

Actualités du Rav

Chiour au Collel Kol Haim, Raanana - Parachat Chelakh Lekha

Actualités du Rav

Chiour du Tsadik Rabbi David Pinto Chlitah dans la ville de Modiin

Demander une bénédiction au Rav