Actualités du Rav

Tournée du Tsadik Rabbi David Pinto à Paris

Avant la fête de Chavouoth, le Tsadik, Rabbi David ‘Hanania Pinto Chalita s’est rendu à Paris, transmettre quelques messages pour encourager à l’union de notre peuple, condition sine qua non à la réception de la Torah HaQedocha. Il a visité différentes institutions, dont son Collel «‘Hevrath Pinto», l’école «Beith Rivqa», la Grande Synagogue de Levallois, dans le 19ème, et L’ACIP dans le 16è, où des assemblées comptant parfois plus de 1000 personnes se sont tenues pour l’écouter. Nous voulions partager ces évènements avec vous dans ce feuillet de Chabath pour une raison précise qui vous paraîtra plus évidente après l’avoir lu. Le Tsadik, Rabbi David, a commencé ainsi : « Je veux vous parler d’un jeune homme qui avait soif, soif de Torah. Un homme, qui après avoir étudié avec l’un de mes fils, demanda encore et encore de la Torah. Il ne voulait pas s’arrêter, bien que mon fils lui dit qu’il était obligé d’aller préparer l’un de ses chiourim. Mon fils lui donna alors un passage à étudier dans un certain livre.Cet homme ne se déplaçait d’ailleurs lui même jamais sans un livre à la main. Il aimait la Torah. Il protégeait ses yeux de la vue de choses interdites. Cet homme faisait partie des 36 Tsadikim de la génération, et il est parti…
Il nous a quittés, mais pas d’une façon naturelle, car il est parti à la guerre ! Cette guerre l’a emporté. Il a reçu une balle dans le cœur, transperçant en même temps le feuillet «Devar Malkhouth» qui se trouvait alors dans sa poche intérieure. Cet homme, cet enfant, notre enfant qui s’appelait Eli Eliyahou ‘Haïm ben Esther, faisait partie de la communauté de Ra’anana «Kol ‘Haïm», est tombé à Gaza. Cet enfant ne devait pas mourir. La veille, 5 autres soldats étaient morts dans une explosion. Son commandant avait alors demandé des volontaires pour aller récupérer les restes des corps, sans hésiter il était allé accomplir cette Mitsva rare et d’une exceptionnelle grandeur, ce fut sa dernière mission sur terre. Il a été tué en ramenant ce qu’il pouvait ramener de ses frères morts au combat. Une fois, j’avais posé une question alors que je me trouvais en présence des membres de sa communauté, en promettant mon Talith à qui trouverait la réponse. C’est Eliyahou ‘Haïm qui l’avait gagné. Quelques jours avant sa mort, il m’avait demandé s’il devait continuer de rester à Gaza. Je lui avais dit que cela relevait de sa décision, et il m’avait répondu : « J’y retourne, je ne laisse pas mes amis ! », et ce malgré ses craintes. Il était mû par des considérations très élevées, comme le don de soi à l’autre. Mais tout cela ne l’a pas protégé, comment est-ce possible ? Son frère m’a apporté le «Devar Malkhouth» qui se trouvait sur Eli Eliyahou ‘Haïm ce triste jour, je l’ai ouvert et j’y ai lu : « Sache ce qu’il y a au-dessus de toi » דע מה למעלה ממך. Le Ba’al haTaniya explique : « Sache que tout ce qui se passe en haut dépend de toi. » Pourtant Eli Eliyahou ‘Haïm se comportait parfaitement bien, il ne voulait que réjouir Son Créateur. Alors que devons-nous comprendre de sa disparition ?
Il est écrit qu’Hachem prend parfois les personnes qui lui sont les plus « chères» pour pardonner les fautes des autres, ainsi le mot ממך prend la dimension de « grâce à toi ». Eli Eliyahou ‘Haïm avait téléphoné à mon fils avant de retourner à Gaza, pour lui faire part de pensée noires qui l’habitaient, comme s’il savait déjà ce qui devait arriver. Mon fils lui avait conseillé de les chasser, d’être confiant, et positif. A la fin des Chiv’a, une feuille écrite de sa main qui résumait un cours donné par Rabbi Moché Pinto sur ‘Hanoucca a été retrouvée. A la fin, il avait rajouté les mots du Chéma’ Israël - שמע. Certains m’ont demandé quel rapport ces mots avaient-ils avec ‘Hanoucca. Un soldat venu consolé les endeuillés a alors raconté que Eli était mort dans ses bras sans pouvoir dire le Chéma’, et que c’est lui qui l’avait prononcé à sa place.
Mais en fait, en vérité, Eli l’avait déjà dit à ‘Hanoucca, puisque les lettres du mot ’’huile’’– השמן forment le mot נשמה – Néchama… »
Le Tsadik, Rabbi David ‘Hanania Pinto Chalita a continué en parlant de la Torah et de la force des Tsadikim, en relatant la discussion entre Rabbi Chimone bar Yo’haï et l’ange de la mort, qui voulait détruire le monde du fait que 36 Tsadikim ne s’y trouvaient pas. Rabbi Chimone avait alors commencé par s’opposer en avançant que lui était là, et il ne baissa pas les bras dans cette négociation. Hachem l’écoutait, et accéda à sa requête, contraignant l’ange de la mort à obéir à Rabbi Chimone. D’où lui venait une telle force ? Le Ari za’’l explique que Moché Rabéinou est redescendu de la montagne avec la Néchama de Rabbi Chimone, comme il est écrit dans Téhilim  – les lettres שבי sont
les premières lettres de Chimone Bar Yo’haï. Ceci du fait que Moché Rabéinou descendit, en plus de la Torah orale et écrite, tous les secrets de la Torah. On doit s’interroger afin de comprendre pourquoi la Néchama de Rabbi Chimone est-elle descendue avec Moché Rabeinou, plutôt que d’attendre la naissance de Rabbi Chimone incarné, pour nous transmettre tous les secrets de la Torah. La réponse est que la Torah
n’est pas dans le ciel, et qu’elle nous a été donnée dès le début dans sa totalité. Le Tsadik Rabbi David en cette veille de Chavouoth voulait insister sur la Messirouth Néfech dont firent toujours preuve les Tsadikim pour sauver le peuple juif, et notre sainte Torah, ce qui
fut le cas d’Eliyahou ‘Haïm ben Esther za’’l. En conclusion, le Tsadik Rabbi David est revenu sur le 7 octobre - Sim’hath Torah, en expliquant que la seule raison d’une telle tragédie se déroulant tandis que nous dansions autour de la Torah, était que nous traversons l’époque de la
venue du Machia’h. En effet, l’on n’a jamais vu autant de Torah dans le monde, mais elle ne fait que contrebalancer les forces de la Touma
qui conduisent à une dépravation extrême aujourd’hui. Nous voyons de fait que tous les voyants rouges sont allumés au niveau international: Corée du Nord et du Sud, Russie et Ukraine, la Chine et l’Europe… Israël, Hachem veut voir le Bien triompher. Certains Tsadikim disent que cette époque a commencé avec la Shoa, mais tout comme lors d’un accouchement, les contractions se font de plus en plus fortes et douloureuses à l’approche de la venue du bébé, ainsi en est-il de la Délivrance finale pour notre peuple. C’est très douloureux, mais il
nous faut poursuivre nos efforts dans le sens du Bien, encore et toujours, sans se décourager, confiants. Nous en sommes aux derniers coups,
Hachem place Ses pions les uns après les autres, faisant en sorte que nous nous montrions encore plus solidaires les uns des autres, et accordions plus de confiance au ישראל שומר – Gardien d’Israël. Et, béEzrath Hachem, nous allons droit à la victoire du Bien et au
dévoilement du Machia’h, biMéhéra béYaméinou, amen. Le Tsadik a ensuite invité tout le monde à chanter à l’unisson «Ani Maamine» et «VéHi Ché’Amda.

Tournée du Tsadik Rabbi David Pinto à Paris

Plus d'articles dans la rubrique

Chiour au collel Orot Haim Vémoché à Ashdod

Chiour du Tsadik Rabbi David Pinto chlitah au collel Orot Haim Vémoché à Ashdod, suivi de Tehilim et Tefila pour la guérison du Rav Raphaël Yehouda Déry Chlitah.

Chiour au collel Beth Dévora dans la ville de Natanya

Chiour au Collel Kol Haim, Raanana - Parachat Chelakh Lekha

Chiour du Tsadik Rabbi David Pinto Chlitah au Collel Kol Haim, Raanana sur la parachat Chelakh Lekha.

 

Chiour du Tsadik Rabbi David Pinto Chlitah dans la ville de Modiin

Hier, le Tsadik Rabbi David Pinto chlitah a donné un chiour dans la ville de Modiin, en présence du Rav de la ville, Harav Eliyahou Elharar chlitah, pour renforcer les gens dans la Torah, la Emouna et la Yirat Shamayim.

Lien du Chiour en Hébreu:


Quelques photos du chiour :

Chiour au Collel Kol Haim, Raanana - Chlochim du Hayal Elie Eliyahou Haim Ben Itshak Za"l

Chiour du Tsadik Rabbi David Pinto Chlitah au Collel Kol Haim, Raanana, en l’honneur du jour des Chlochim du Hayal Elie Eliyahou Haim Ben Itshak Amsellem Za"l, tombé à Gaza.

Tefila de Chaharit à Hevrat Pinto, Mexique

Tefila de Chaharit à Hevrat Pinto, Mexique en présence du Tsadik Rabbi David Pinto chlita suivie d’un cours de Thora.

 

Rubriques supplémentaires

Actualités du Rav

Chiour au collel Orot Haim Vémoché à Ashdod

Actualités du Rav

Chiour au collel Beth Dévora dans la ville de Natanya

Actualités du Rav

Chiour au Collel Kol Haim, Raanana - Parachat Chelakh Lekha

Actualités du Rav

Chiour du Tsadik Rabbi David Pinto Chlitah dans la ville de Modiin

Demander une bénédiction au Rav